Cie Dyptik

D-Construction

S’inspirant de la révolte des peuples, de cet espace-temps où des hommes et des femmes s’unissent pour contester un existant et construire un idéal, cette pièce est un écho artistique aux révolutions, puisant son énergie dans le fruit du chaos.
Elle met en scène l’élan que la masse donne à l’individu, la force que le mouvement confère à l’esprit parce que la libération des corps nous fait exister.
Créant de nouveaux espaces, de nouveaux volumes, une structure métallique a pris place, terrain de jeu, prison, lieu d’expression, elle enferme et libère, protège et expose. Source de contrainte et à la fois d’inspiration, c’est avec elle, pour elle et contre elle que la danse se construit et se dé-construit.

Détails

  • outdoor
  • fixed place
  • Language no problem
  • Tout public
  • 35 minutes
  • 1 ou 2 x par jour
  • Site-Web

Désinvolte. Détachée du consensus. La compagnie Dyptik danse.
Elle danse l’identité. Elle danse la révolte. Avec force. Et authenticité.
Engagée dans son rapport à l’autre. Aux autres et au corps. La compagnie Dyptik explore l’Homme. Son histoire. Portant son regard sur l’intime. Le profond.
Qu’elle créée, qu’elle transmette, qu’elle accompagne, qu’elle accueille ou qu’elle réunisse… La compagnie Dyptik va chercher chez chacun le plus viscéral. Le plus puissant. Parfois jusqu’à l’épuisement.

Fondée en 2012 par les chorégraphes Souhail Marchiche et Mehdi Meghari, la compagnie stéphanoise Dyptik est conventionnée par la ville de Saint-Étienne, soutenue par la DRAC, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de la Loire.
Dès 2012, la compagnie Dyptik explore le thème de l’identité, au travers de deux pièces chorégraphiques : En quête (2012) et Dyptik (2014).
Elle investigue ensuite le champ de la révolte avec D-Construction (2016), Dans l’engrenage (2017) et Le Cri (2018).

Au-delà de son travail créatif, la compagnie Dyptik développe de nombreuses actions culturelles autour de ses créations, et est à l’origine du festival TRAX, créé en 2014.

Attachée aux valeurs de partage, de rencontre et d’échange, la compagnie Dyptik ouvre également ses studios stéphanois aux artistes et au public, pour en faire un véritable lieu de de résidence artistique et de représentation.

Direction Artistique   Souhail Marchiche et Mehdi Meghari
Chorégraphie   Mehdi Meghari
Interprétation    Evan Greenaway, Katia Lharaig, Hakim Abdou Mlanao, Karym Zoubert, Oscar Lassus, Silvia Addiego Mobilio
Création Musicale   Patrick De Oliveira
Création Lumière   Richard Gratas
Scénographie    Bertrand Nodet
Production    Compagnie Dyptik

CO-PRODUCTION
CNAR l’Abattoir / Chalon-sur-Saône, Quelques p’Arts… Centre National des Arts de la Rue - Scène Rhône-Alpes / Boulieu-lès-Annonay, Groupe des 20 Auvergne - Rhône-Alpes, Centre culturel de La Ricamarie, Le Tobbogan - Scène conventionnée Plateau pour la danse / Décines

PARTENAIRES
Conseil Départemental de la Loire, Ville de St Etienne, ADAMI, SPEDIDAM, Théâtre de Tardy (Saint-Etienne), École nationale du cirque de Shems’y (Rabat, Maroc), les villes du Chambon-Feugerolles, l’Horme, St Chamond et St Hilaire de Riez

La Compagnie Dyptik est subventionnée par la DRAC et la Région Rhône-Alpes-Auvergne et la Ville de Saint-Étienne.

Avec le soutien
Centre Culturel du Château de Goutelas (Marcoux), Le Fil - SMAC de St Etienne, le 37e Parallèle (Tours), Le festival Les Années Joués, la Ville du Chambon Feugerolles.

Aide à la création
DRAC et Région Auvergne Rhône-Alpes, Département de la Loire, Ville de St Etienne.

Autres performances de Cie Dyptik